Découvrez : Alliance Divine

Cartes et livret entièrement bilingues (français-anglais)

Voir le jeu     Tirer ma carte du jour

Si une langue est un voyage de l’âme, je me suis incarnée en ce monde avec une valise !  Partie d’une contrée qui s’appelle « l’anglais », j’arrive à une autre, celle du français.  Sur la page je trouve ma patrie, quelle que soit l’expression choisie.  J’aime ce qui s’y passe : cette rencontre trinitaire de l’auteur, du lecteur et de la page qui nous rassemble. Ainsi se réalise le mystère, constamment renouvelé, de nos retrouvailles, grâce au médium insaisissable de la conscience, où vogue la pensée.  Je remercie tous ceux qui acceptent d’entrer dans ce partage avec moi.

Louise Thunin, née aux Etats-Unis, est auteur bilingue.  Elle a publié des nouvelles, des romans et des livres-témoignage de son activité en tant qu’aumônier, dans un établissement pénitentiaire pour hommes.  Son ouvrage le plus récent est un « oracle » psycho-spirituel, Alliance divine, cartes de sagesse biblique, accompagnées d’un livret explicatif. La présentation en est entièrement bilingue.  Ce jeu, aux illustrations frappantes, est unique en son genre. On peut l’utiliser seul ou en groupe.  L’ouvrage sera disponible au courant de l’été 2016. 

Voilà mon maître

Bon sang, le voilà encore, ce politicien (cette politicienne) qui m’insupporte !  On entend une version de ça tous les jours, pas vrai ?  Que ce soit aux Etats-Unis ou en France, où j’habite.  Les gens ont le poil hérissé, et la plupart d’entre eux sont sûrs qu’ils font une analyse lucide et juste de la situation, la personne, le programme. Je suis pareille. Mais lorsque je sens que les racines de mes cheveux commencent à se dresser (un peu comme ma chatte Kallie, quand elle fait face à ce matou tigré dans le jardin), je pense à ce que nous conseillent les Bouddhistes en pareil cas : ne pas se dire, « Le/la voilà, ce(tte) & !;@* » mais, « Tiens, voilà mon maître ».

Il est difficile de comprendre  comment une personne dont la fréquence vibratoire est TELLEMENT éloignée de la mienne pourrait être mon maître (spirituel, de surcroît !). Je crois comprendre  que nous sommes ici pour pardonner au monde que nous avons fait (fait et non pas créé), c’est-à-dire chercher à corriger nos propres perceptions, qui sont erronées et illusoires. Pour commencer, il nous faut reconnaître notre part de responsabilité dans tout ce qui est négatif, moralement inadmissible, tragique.

Alors, cette personne, elle m’enseigne quoi, au juste ?  Elle me rappelle que quelle que soit la réaction de mon égo à son égo, la même Lumière nous habite tous les deux, et je dois reconnaître cela. Je dois  prendre conscience des voiles de l’illusion et ainsi les percer.  Cela ne veut pas dire que je vote pour lui. Et si cette personne prône l’exclusion, l’égoïsme et la violence, je dois dénoncer ces choses. Mais sans elle, je ne serais pas poussée à plonger dans ma propre profondeur, où je découvre ma capacité (qui est là, pour peu que je la demande) de tolérance et de respect.  Politicien(ne) X me met au défi du pardon. Quels en sont mes limites en la matière ?  Puis-je les dépasser ? C’est certain, cela demande un peu de bonne volonté !