Découvrez : Alliance Divine

Cartes et livret entièrement bilingues (français-anglais)

Voir le jeu     Tirer ma carte du jour

Si une langue est un voyage de l’âme, je me suis incarnée en ce monde avec une valise !  Partie d’une contrée qui s’appelle « l’anglais », j’arrive à une autre, celle du français.  Sur la page je trouve ma patrie, quelle que soit l’expression choisie.  J’aime ce qui s’y passe : cette rencontre trinitaire de l’auteur, du lecteur et de la page qui nous rassemble. Ainsi se réalise le mystère, constamment renouvelé, de nos retrouvailles, grâce au médium insaisissable de la conscience, où vogue la pensée.  Je remercie tous ceux qui acceptent d’entrer dans ce partage avec moi.

Louise Thunin, née aux Etats-Unis, est auteur bilingue.  Elle a publié des nouvelles, des romans et des livres-témoignage de son activité en tant qu’aumônier, dans un établissement pénitentiaire pour hommes.  Son ouvrage le plus récent est un « oracle » psycho-spirituel, Alliance divine, cartes de sagesse biblique, accompagnées d’un livret explicatif. La présentation en est entièrement bilingue.  Ce jeu, aux illustrations frappantes, est unique en son genre. On peut l’utiliser seul ou en groupe.  L’ouvrage sera disponible au courant de l’été 2016. 

D’où vient toute cette lumière ?

Avec l’œil droit, j’ai vu du vert vif, du rouge écarlate ; plus tard, à gauche, du rose et du bleu-ciel-d’été. Avec plein d’éclats blancs les deux fois. C’était carrément psychédélique !
C’est que, dernièrement, je me suis fait opérer de la cataracte (deux fois !). Heureusement, nous n’avons que deux yeux – de chair, en tout cas ! C’est une petite opération rapide et très courante. Mais c’est dix minutes de voyage aussi, au cœur d’une lumière qui jaillit. Mais d’où ? Comment mes yeux peuvent-ils receler autant de couleurs et d’éclairs ? Certes, une forte lumière au-dessus de nous permet au chirurgien et à son équipe de voir ce qu’ils font. Alors, me dis-je, c’est physio… logique.
Shootée par l’anesthésiste juste ce qu’il faut pour planer gentiment, j’entends ce qui se dit et ne m’en émeut pas.

Petite histoire d’une pièce de monnaie

8« Ou encore, quelle femme, si elle a dix pièces d’argent et qu’elle en perde une, n’allume pas une lampe, ne balaie la maison et ne cherche avec soin jusqu’à ce qu’elle l’ait retrouvée ? 9Et quand elle l’a retrouvée, elle réunit ses amies et ses voisines, et leur dit : “Réjouissez-vous avec moi, car je l’ai retrouvée, la pièce que j’avais perdue !”                                                           

Évangile selon Luc 15 : 8-10

Deux petits versets de dynamite. Quand on lit une parabole, on se demande toujours qui représente quoi.  Bonne question, à laquelle il n’y a pas de réponse toute faite.  C’est sans doute pourquoi on en parle encore aujourd’hui et qu’on trouve constamment du nouveau à en dire.